​Heures d'ouvertures

Fermé pour la saison hivernale

Adresse

Le Grand-Cachot
CH - 2405 La Chaux-du-Milieu
grandcachot@gmail.com

Cotisation

Le paiement d'une cotisation annuelle de CHF 50.- (individuelle) ou CHF 70.- (couple) donne droit à l’entrée gratuite à la ferme pour chaque manifestation.

Vernissages

Les vernissages, animés par une partie musicale, se déroulent EN PRINCIPE le dimanche de l'ouverture de chaque exposition à 11 h. Ils sont suivis d'un repas préparé à la cuisine de la ferme, (réservation par e-mail, merci d'avance).

© 2018 Fondation du Grand-Cachot-de-Vent

​"Un lieu, des liens" Exposition collective franc-comtoise

du 22 mai au 24 juillet 2016

Dix artistes, aux modes d’expressions riches et variés, nous font partager leur sensibilité, et de l’appréhender avec, à l’instar du lieu, une grande authenticité.

À la manière d’un inventaire à la Prévert vous découvrirez : des tableaux en émail, des peintures “tressées“, des sérigraphies sur plexiglas, un petit troupeau en céramique, de grands arbres rouges, des installations ; une forêt sculptée, des calligraphies dans l'espace, des “bijoux de maison“ et des captures de vent. Des sculptures en pâtes de verre, des gravures et des dessins aux poétiques reflets de l’intime.

 

Des œuvres de : Jean-Bernard Butin, Kees de Voogd, Daniel Nicod, Régina Le Moigne, Claire Muel, Mylène Peyreton, Martine Planchat, Jean-Pierre Sergent, Anne Valverde et Odile Vuillemin.

"Parenthèses" Walter Schmid

du 7 août au 18 septembre 2016

Face à la désespérance de la condition humaine et du tragique qu’elle engendre, Walter Schmid oppose le geste créateur de l’artiste.

 

Sa démarche se veut incitation sans compromis. Elle comprend un sens inné et puissant de la représentation et de l’esthétisme de la vision du peintre.

 

Le support est pour l’essentiel symbolique, tout en relevant d’une certaine forme de fragilité. Les noirs profonds et la gamme des gris permettent les audaces nécessaires.

 

L’élan vital est la constante de l’œuvre.

 

Résister et dénoncer. A chaque cycle thématique Walter Schmid, à dessein et par nature profonde, force le spectateur à prendre part à son combat, en l’entraînant avec lui.

 

Il faut également s’initier à la série sans concession de ses autoportraits.

 

Parfois, cependant l’artiste nous offre quelque répit avec la représentation d’oiseaux et d’insectes. Mais son approche ne nous permet pas pour autant de relâcher notre attention.

 

Walter Schmid exprime souvent le souhait de pouvoir présenter un ensemble de ses œuvres de très grands formats. Gigantesque projet qui permettrait de rendre hommage à cet artiste sans concession.    

 

Raymond Berger - août 2016